APPEL A PRESTATIONS d’EXPERT « MARCHE AUX POISSONS – ARCACHON »

Le port d’Arcachon est le siège d’une activité de pêche importante pour le Bassin. Du fait de sa hauteur d’eau à marée basse et malgré les difficultés de franchissement des passes, il abrite la quasi-totalité des navires qui travaillent à l’océan (7 chalutiers, 13 fileyeurs et 12 vedettes) ainsi qu’une partie des navires intra-bassin (71). L’unique criée locale est également présente sur ce port. Elle met en marché la quasi-totalité des débarquements des navires océan ainsi qu’une partie des productions du Bassin (2 600 tonnes commercialisées en 2012 pour 16,3 millions d’€). L’activité du port gérée sous forme d’EPIC est ainsi partagée entre la plaisance et la pêche (quai, débarquement, criée..). De nombreux investissements ont été faits pour la pêche comme l’aménagement des pontons et des quais, ainsi que la mise aux normes de la criée ou la construction d’une halle à l’usage des pêcheurs. Récemment, le port a également réalisé de nouveaux aménagements pour la plaisance et le nautisme qui renforcent encore l’attrait et le dynamisme de la zone (pôle nautique, restaurants, nouvelles capitainerie,…).

Les pêcheurs et le CDPMEM 33 souhaitent ainsi contribuer à ce dynamisme par la mise en place d’un marché aux poissons sur le port qui permettrait une communication directe sur les produits locaux et sur les pratiques de pêche. Ces dernières années, des pêcheurs d’Arcachon ont déjà développé des ventes directes en complément des ventes en criée sur des marchés ou en AMAP. Ces ventes connaissent un grand succès auprès du public, elles contribuent à la rentabilité des entreprises et ont créé des emplois. Un marché aux poissons sur le port permettrait de relocaliser une partie des ventes et de contribuer à l’attrait de ce site ainsi qu’à la notoriété de la pêche locale.

Le système proposé ne doit cependant pas mettre en difficultés les ventes en criée et les opérateurs de la filière avale. Il doit profiter aux pêcheurs et à la filière en se positionnant comme un complément aux activités en place.

Ce concept doit donc être défini en concertation avec les acteurs locaux et évaluer en termes d’opportunité et de faisabilité, ce à quoi le CDPMEM33 souhaite s’employer.

Pour ce projet, le CDPMEM 33 pourra s’inspirer d’initiatives en place sur d’autres ports comme Ciboure ou sur les marchés aux poissons développés en Suède ou au Pays-Bas.

 

2- DESCRIPTION DU PROJET  :

Les différentes actions à mener par le CDPMEM pour le projet sont les suivantes :

–       Recensement des pêcheurs souhaitant s’engager dans le projet

–       Présentation du projet aux partenaires (Port / OP / …)

–       Recensement et analyse de projets réalisés sur ce thème (Ciboure, Etaples, Suède, Pays Bas…)

–       Définition des attentes des pêcheurs locaux engagés et propositions de concept (système de vente, règle de fonctionnement, traçabilité des produits, enregistrement des ventes…)

–       Animation de la concertation avec les acteurs locaux (port, poissonniers, mareyeurs, …)

–       Rencontre des services de l’Etat impliqués

–       Finalisation d’une proposition avec les pêcheurs engagés

–       Mise en forme visuelle du projet et première estimation de l’investissement nécessaire

–       Evaluation de l’impact sur la criée et la filière

–       Rédaction d’une proposition évaluée

–       Présentation de la proposition aux acteurs locaux

Pour mener à bien cette mission, le CDPMEM33 va s’appuyer sur un stage de niveau master d’une durée de 6 mois de février à août 2014 ainsi que sur différentes prestations (expertise / architecte).

Appel à Prestations :

Ainsi nous souhaitons que tout prestataire intéressé pour nous apporter un appui technique sur cette étude « Opportunité et faisabilité de la création d’un marché aux poissons sur le port de pêche d’Arcachon », nous adresse une présentation de sa structure, ses références sur ce type de projet, et un devis quant à sa candidature.

Nous rappelons qu’il ne s’agit pas de réaliser toute l’étude qui sera menée essentiellement par le CDPMEM 33, mais d’apporter un appui technique, notamment sur la question de l’impact de ce type d’opération sur la filière maritime et la Criée d’Arcachon, mais aussi sur la mise en forme visuelle du projet et première estimation de l’investissement nécessaire.

Réponse souhaitée avant le 20 janvier 2014.